to close panel press more button on top
Today: 

La Paracha

 

(Grâce à la mobilisation exemplaire de chacun et chacune d’entre vous permettez au Centre Rachi de continuer les fameux kiddouch du chabbat. Nous comptons sur vous en vous remerciant par avance.)

MASS’EI
Parmi les nombreuses institutions sociales de la Tora, la « ville de refuge », destinée à ceux qui provoqueraient involontairement la mort de quelqu’un, mérite une attention toute particulière.
La vendetta était, à cette époque lointaine de la Bible, d’usage courant chez les peuples des « antiques civilisations », et chacun pouvait venger la mort d’une parenté.
Un humanisme très élevé se dégage de cette loi qui accordait protection à un homme qui, sans le vouloir, avait causé la mort d’autrui.
Il est bien entendu qu’une loi qui vise à protéger la vie humaine ne peut pas être exclusive et qu’elle englobe chaque personne sans distinction de confession, comme le précise la Tora : « Pour les enfants d’Israël comme pour l’étranger et le domicilié parmi eux, les villes de refuge serviront d’asile, où pourra se sauver quiconque a tué une personne involontairement ».
Nous nous souvenons de cette conférence, tristement historique, qui fut convoquée à Evian en 1938 par le président Roosevelt, afin de
trouver une solution au drame juif qui se dessinait déjà à l’horizon. Les représentants de toutes les « nations civilisées » étaient présents à l’Hôtel Royal, où nous avons suivi les tristes débats. A part les Etats- Unis, aucune nation ne s’est déclarée prête à accepter, même provisoirement, les malheureux juifs qui, menacés déjà à l’intérieur de l’Allemagne hitlérienne, le furent également dans d’autres pays, où la fureur teutonne s’étendait rapidement.
On attendait la création, à l’instar de la Bible, de « villes de refuge » où l’on aurait pu parquer, en attendant une décision, les centaines de milliers de juifs, citoyens loyaux de leurs pays respectifs, qui furent menacés par la barbarie germanique. L’Autriche avait délégué à cette conférence, entre autres, l’oto-rhino-laryngologiste réputé, le professeur Henri Neumann, qui nous disait tristement : « Le monde est tellement sourd à l’appel de nos coreligionnaires que même le meilleur spécialiste des maladies de l’oreille n’y peut rien ».

 

www.editionslichma.com 

 

CENTRE RACHI NETANYA

CENTRE RACHI NETANYA

Made in Tel Aviv, Israel by Virtuti-D