to close panel press more button on top
Today: 

La Paracha

 

BEHAALALOTKHA

De toutes les prescriptions religieuses, la fete de Pessa‘h est la seule pour laquelle la Tora prevoit un empechement pour cas de force majeure.
En effet, nous lisons : (Nombres IX, 9).

« Parle aux enfants d’Israel et dis-leur : Quiconque se trouverait en etat d’impurete ou qui serait sur une route tres eloignee (a l’epoque de Pessa‘h) devrait neanmoins celebrer la fete de Pessah. »
C’est le quatorzieme jour du deuxieme mois (iyar) qu’il devrait presenter le sacrifice de Pessa‘h et observer tous les preceptes s’y rapportant. Cette ordonnance de « remplacement », unique dans la Tora, merite une attention particuliere.

Elle prouve d’une facon eclatante que la Tora fut concue d’une telle maniere qu’elle ne soit pas une entrave a la vie.
Nos Talmudistes ont egalement etabli une imposante liste d’excuses valables pour le cas ou des evenements exceptionnels empecheraient l’homme d’observer strictement les lois religieuses.

Cependant, et cela est d’une importance capitale, si des circonstances exceptionnelles peuvent creer des empechements dans l’accomplissement des lois religieuses, nous n’avons pas le droit de creer volontairement des circonstances exceptionnelles.

Mais lorsque le « sort » frappe l’homme, lorsque le destin s’abat bru- talement sur lui, ce n’est pas la Tora qui lui donnera le coup de grace. Au contraire, c’est elle qui lui apportera les premiers secours en allegeant ses ordonnances et en les adaptant aux circonstances.

 

www.editionslichma.com 

 

CENTRE RACHI NETANYA

CENTRE RACHI NETANYA

Made in Tel Aviv, Israel by Virtuti-D